Histoire de la musique luxembourgeoise

 

musique-luxembourg-bernard-zimmer

La Musique du Luxembourg est une composante importante de la vie culturelle du pays. La prestigieuse nouvelle salle de concert Philharmonie offre une excellente occasion pour les concerts d’orchestre tandis que l’opéra est souvent présenté dans les théâtres. Rock, pop et jazz sont aussi très populaires avec un certain nombre d’artistes à succès. Le large intérêt général dans la musique et des activités musicales au Luxembourg peut être vu de l’adhésion à l’Union Grand-Duc Adolphe, la fédération nationale de musique pour les chorales, fanfares, écoles de musique, des sociétés théâtrales, des associations folkloriques et groupes instrumentaux. Quelque 340 groupes de musique et des associations avec plus de 17.000 membres individuels sont actuellement représentés par l’organisation.

Du Moyen-Âge à notre ère

mosaique-vichten-zimmer

La musique du Grand-Duché de Luxembourg est le résultat d’une riche histoire qui remonte à l’époque gallo-romaine. La mosaïque romaine du 3ème siècle de Vichten montre d’ailleurs d’excellentes représentations des muses Euterpe avec ses flûtes et Erato jouant de la lyre, témoignant d’un intérêt précoce pour la musique. Le poète latin du 6ème siècle Venance Fortunat affirmait quand à lui être impressionné par la musique qu’il avait entendu dans la région. A partir du 8ème siècle, l’abbaye d’Echternach est devenu un centre important pour la musique d’église. Vers l’an 900, l’abbaye a produit le manuscrit Officium Sancti Willibrordi, l’un des premiers exemples de la notation musicale du Luxembourg.

Après la création du Grand-Duché en 1815, l’intérêt pour la musique se développe lentement à travers le pays, d’abord avec la musique patriotique jouée par des groupes militaires En 1852, la Société philharmonique est fondée en Ettelbrück par le prêtre local J. B. Victor Müllendorf avec l’objectif de «soutenir tous les types de musique vocale et instrumentale ». A l’occasion du premier train de Luxembourg à Thionville, le 4 Octobre 1859, le poète national Michel Lentz écrit les paroles et la musique pour De Feierwon, chanson patriotique avec la fameuse ligne Mir welle bleiwe wat mir sin (Nous voulons rester comme nous sommes).

Au milieu du 19ème siècle, la musique et les chœurs deviennent de plus en plus populaires. Une série de compositeurs locaux écrit et met en avant la musique ensuite jouées par des chorales et musiciens aux quatre coins du pays. Ils comprennent Joseph-Alexandre Müller, Louis Beicht et Emile Boeres ainsi que Gustave Kahnt et Pol Albrecht qui, en plus d’être des compositeurs prolifiques, sont chefs de musique pour la bande armée luxembourgeoise.

La musique et le patrimoine culturel du Luxembourg sont à l’origine germaniques . La fédération nationale de musique est l’Union Grand-Duc Adolphe (UGDA); une autre institution importante est le conservatoire de Luxembourg de la musique avec quelques 2.600 étudiants chaque année. Les festivals de musique annuels comprennent le Echternach Music Festival et le Rock um Knuedler à Luxembourg. La station de radio nationale, Radio Luxembourg, est écoutée dans toute l’Europe. Le pays abrite un éventail d’artistes, folk, classique et pop, ainsi que le rock, le hip hop et d’autres styles musicaux comme le hardstyle, jumpstyle et hardcore.

L’hymne national est « Ons Heemecht » ( « Notre Patrie »), qui a été écrit par Jean-Antoine Zinnen (musique) et Michel Lentz (paroles). Il a été l’hymne national depuis 1895.

Musique classique

L’un des musiciens les plus influents et les plus polyvalents au Luxembourg était Laurent Menager (1835-1902). Souvent désigné comme compositeur national du Luxembourg, il était aussi un chef de chœur enthousiaste, organiste et professeur. En 1857, il fonda l’association chorale nationale Sang a Klang. Ses nombreuses compositions comprennent des œuvres chantées, de la musique d’église, des morceaux d’orchestre et d’opérettes, ainsi que la musique pour les fanfares et le théâtre.
L’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, à l’origine connu sous le nom RTL Grand Symphony Orchestra, a été fondé en 1933. Depuis 2005, lorsque la salle de concert Philharmonie Luxembourg a été ouverte, l’orchestre a eu sa propre maison. Ses administrateurs récents ont beaucoup fait pour améliorer son image, en particulier en ce qui concerne la musique française du 20e siècle. Le Grand Théâtre dans la ville de Luxembourg, le Théâtre d’Esch et le festival annuel Wiltz accueillent souvent des pièces d’opéra.

Les solistes de renommée internationale du Luxembourg comprennent la violoniste Sandrine Cantoreggi, le violoncelliste Françoise Groben, les pianistes Francesco Tristano Schlimé et Jean Muller et la chanteuse Mariette Kemmer. Parmi ses compositeurs contemporains on peut citer Camille Kerger, Claude Lenners, Georges Lentz (bien que vivant principalement en Australie), Alexander Mullenbach et Marcel Wengler. Depuis 1999, l’orchestre Luxembourg Sinfonietta a beaucoup fait pour promouvoir la musique contemporaine, non seulement en jouant des œuvres luxembourgeoises dans le pays et à l’étranger mais aussi en organisant des compétitions internationales annuelles pour les compositeurs contemporains.

Le jazz

Le jazz est en plein essor au Luxembourg avec des artistes tels que les trompettistes Ernie Hammes et Gast Waltzing, le pianiste Michel Reis et le percussionniste Pascal Schumacher. Waltzing s’est fait un nom comme compositeur de cinéma et de télévision de la musique tandis que Schumacher s’est produit dans le monde entier avec son Pascal Schumacher Quartet.

Folk, rock, pop comme moyens de protestation

Serge Tonnar et Legotrip chantent en luxembourgeois principalement sur les petites et grandes particularités de la vie au Luxembourg et de la politique. Œuvres : quelques albums: Klasseklon, Legotrip, Pärele bei d’sei, et un single: « Wat der Noper seet ».

kate-life-in-stereo

Kate, un groupe de cinq membres indy-folk-pop (commencé en 2008, premier album en 2010, intitulé Vous ne pouvez pas garder secrets), a sorti son second album Life in Stereo en 2012 avec un nouveau pianiste, Tom.

Enfin, le Luxembourg a été un participant fondateur du Concours Eurovision de la chanson, après avoir remporté la compétition à plusieurs reprises, la dernière en 1983. Le Grand-Duché a accueilli le concours de l’Eurovision 1984. La plus célèbre entrée de Luxembourg est peut-être la chanson Poupée de cire, poupée de son, écrite par le compositeur français Serge Gainsbourg et interprétée par France Gall.

Bernard Zimmer

Retour catégorie musique